Mitgliederbereich

Pôle 4 : Affectif – le lieu de vie

Les animatrices – animateurs les considèrent comme actrices et acteurs des projets d’animation.

Les animatrices et animateurs veillent également à préserver le lien avec « le monde », le voisinage mais aussi les « nouvelles» du monde extérieur.

Les leçons du COVID

Pendant la crise sanitaire, le maintien du lien social a été drastiquement réduit. Le service d’animation a développé des moyens de maintenir des liens sociaux dans cette situation extrême, notamment grâce à la technologie numérique. Les animatrices et animateurs se voient investis d’une nouvelle mission aujourd’hui : promouvoir un accompagnement global de la personne âgée même en cas de confinement.

Espaces de vie = espaces d’animation

L’accompagnement « relationnel » est l’affaire de tous les acteurs de l’EMS, il prend place dans tous les espaces de l’établissement. L’animation socioculturelle n’est plus confinée à une salle d’animation, elle a sa place pour coordonner et réaliser des projets d’animation (individuelle ou de groupes) dans tous ces lieux :

  • La chambre, espace privé et intime
  • L’étage, espace de convivialité en groupes restreints
  • La cafétéria, espace d’échanges entre le dedans et le dehors
  • Les salles d’animation, espaces d’expression
  • Les couloirs, espaces de déambulation
  • La chapelle, espace de recueillement
  • Le jardin, espace nature
  • Le quartier, espace public
  • Internet, espace transitionnel

Les animateurs-trices sont sensibles à ce que ces espaces soient agréables et aménagés de manière adaptée au grand âge. Les aménagements, pensés de façon très protectrice dans le système hospitalier, ne doivent pas réduire l’activité à celle des moins valides.

Il s’agit notamment :

  • d’élargir les périmètres accessibles aux résidents, y-compris extérieurs ;
  • d’imaginer les espaces de déambulation avec les équipes en fonction des périodes (jour/nuit, semaine/week-end…) ;
  • d’adapter les couleurs, la luminosité, les matières aux sensibilités et perceptions des résidents âgés.

Temps de vie = temps d'animation

L’EMS comme lieu de vies’adapte au rythme des résidents et non le contraire.

L’accompagnement global étant centré sur les besoins du résident, l’organisation de la journée et de la semaine se fait « à la carte » : les heures de lever et de coucher, celles des repas vont alors se restructurer en fonction de la diversité des rythmes des résidents.

Ce principe modifie considérablement l’organisation du travail. Les horaires s’élargissent notamment aux soirées et aux week-ends, changement qui ne se fait pas sans tensions dans les équipes. Le partage de sens (co-contruction de la charte) et la coordination interprofessionnelle sont indispensables à la mise en place de cet accompagnement centré sur les besoins du résident.

Le service d’animation s’organise en fonction du biorythme des résidents. Le temps d’animation n’est plus « confiné » à des plages horaires de loisirs intercalées entre soins et repas. Il s’élargit aux actions du quotidien.

L’équipe d’animation est également présente aux familles et aux proches des résidents. Il n’y a plus de temps réservés aux visites comme en hôpital : le résident étant « chez lui », sa famille et ses proches sont les bienvenus à toute heure de la journée et de la nuit. Ils peuvent ainsi partager tous les moments de la vie quotidienne de leur parent. Ils sont invités à s’impliquer dans tous les niveaux de l’organisation, en fonction de leur disponibilité et de leur possibilité.

De nouveaux espace-temps d’animation se créent au gré des affinités de résidents, de leurs horaires et envies.

Avalems

Verein der Walliser APH (AVALEMS)
Avenue de la Gare 29
Postfach 91
1951 Sitten


027 / 323 03 33

Öffnungszeiten

Montag bis Donnerstag
09.00 - 11.00 Uhr
14.00 - 16.00 Uhr
powered by /boomerang
Indem Sie die Website weiterhin nutzen, stimmen Sie der Verwendung von Cookies zu, um die Nutzererfahrung zu verbessern und Besucherstatistiken zur Verfügung zu stellen.
Rechtliche Hinweise lesen ok